La garantie contre les accidents de la vie (GAV) vise à me protéger moi, et éventuellement ma famille, des conséquences des accidents de la vie quotidienne. Mon assureur m'indemnise si le responsable de l'accident n'est pas identifié ou si j'en suis moi-même le responsable. Les contrats proposés par les assureurs diffèrent, et certains éléments de la garantie peuvent être déjà couverts par d'autres moyens (sécurité sociale, complémentaire santé, carte bancaire...).

 

Le contrat de base prévoit l'indemnisation des victimes ayant subi une incapacité permanente égale à au moins 30 %.

 

Cependant, les assureurs peuvent offrir une indemnisation dès 10 %, voire 5 %.

 

L'indemnisation vise à réparer le préjudice physique et ses conséquences sur la vie professionnelle, personnelle, matérielle et familiale de la victime.

 

En cas de décès, les préjudices moraux et économiques des bénéficiaires sont pris en compte.

 

La garantie couvre les accidents survenus dans les pays de l'Union Européenne et la Suisse. Ceux survenus dans le reste du monde sont couverts si le séjour dure moins de 3 mois.

 

L'assureur doit proposer une offre d'indemnisation dans les 5 mois qui suivent la déclaration de l'accident ou du décès.

 

Il doit verser le montant au plus tard 1 mois après l'accord de la victime ou du bénéficiaire.

 

L'indemnisation est plafonnée. Ce plafond ne doit pas être inférieur à 1 000 000 €.

 

Attention ! Afin que chaque préjudice soit justifié et reconnu, il est important d'être assisté d'un professionnel tout au long de la procédure.

 

La FNATH peut vous conseiller et vous assister.

Un doute dans ma démarche ? J'adhère !

 

Indiquez votre adresse e-mail afin de recevoir le courrier-type

 

 

Attention !

Le modèle n'a qu'une valeur indicative.

Tous nos modèles vous sont soumis à titre informatif et doivent être adaptés à votre situation.

 

La FNATH ne saurait être tenue responsable de leur utilisation.